Côtes d’Armor : Opération de contrôle pêche à pied


Côtes d’Armor : Opération de contrôle pêche à pied


Côtes d’Armor 

Opération de contrôle

pêche à pied de loisir grandes marées



La période des « grandes marées » engendre sur le littoral une concentration de population

pratiquant la pêche à pied de loisir sur des zones fragiles qui nécessitent la présence des services de l’État


Affaires-Maritimes-1Affaires Maritimes

Dans ce cadre, une opération de contrôle inter-services de l’État a été organisée le jeudi 21 mars 2019 sur le littoral ouest du département, principalement entre Plougrescant et PerrosGuirrec, associant l’Unité Littorale des Affaires Maritimes, ULAM des Côtes-d’Armor, l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage ONCFS, la gendarmerie départementale, brigade nautique de Lézardrieux et la Réserve Naturelle Nationale des 7 Îles.
Au total, 10 agents ont été mobilisés.
Les objectifs étaient de s’assurer du respect de la réglementation relative à la pêche maritime, notamment les tailles minimales et les quantités autorisées, et la protection de l’environnement marin, dans une zone sensible de ce point de vue, présence de la Réserve Naturelle Nationale des Sept-îles, présence d’habitats protégés comme les herbiers marins de zostères.

Les zostères sont des plantes aquatiques marines appartenant au genre Zostera qui se développent dans les sédiments sableux  et sablo-vaseux intertidaux, l’estran, zone de marnage ou zone intertidale ou replat de marée et infralittoraux.
Au cours de la journée, les équipes de contrôle ont réalisé 140 contrôles.
30 infractions ont été constatées qui ont conduit à des avertissements auprès des contrevenants ou à des verbalisations essentiellement pour des produits de la pêche n’atteignant pas la taille réglementaire -ormeaux, coquilles saint-jacques, étrilles, araignées


Affaires-Maritimes-3Deux infractions graves


80 ormeaux pour un repas de famille


• A Pleublian, un pêcheur a été contrôlé avec 80 ormeaux dont 66 n’atteignaient pas la taille réglementaire. Il a indiqué à l’agent qu’il pêchait « pour un repas de famille ».

Pour rappel, le nombre d’ormeaux est limité à 20 de 9 cm par jour et par pêcheur.
• Un autre a été contrôlé avec 49 ormeaux dont 46 n’atteignaient pas la taille réglementaire
Les contrevenants encourent une amende d’un montant pouvant atteindre 22 500 euros


Affaires-Maritimes-2RAPPEL


Pour assurer la protection de l’environnement, dans le cadre d’une pêche à pied durable, veillez à respecter les règles suivantes:
• Respecter les écosystèmes marins fragiles, toute pierre retournée dans la pratique de la pêche à pied doit être remise sur le champ dans sa position initiale.
• Respecter les zones de pêche et les interdictions définies dans les arrêtés préfectoraux pour des motifs sanitaires ou de préservation de la ressource
http://www.cotes-darmor.gouv.fr/Politiques-publiques/Mer-navigation-littoral-et-Peche/Cultures-marines-et-pisciculture
• Respecter les tailles minimales de capture, période de pêche et quantités autorisées:
http://www.cotes-darmor.gouv.fr/Politiques-publiques/Mer-navigation-littoral-et-Peche/Peche-de-loisir
• La circulation et le stationnement des véhicules terrestres sur l’estran est interdite en dehors des chemins aménagés
• Toute infraction à la réglementation de la pêche maritime est susceptible d’entraîner des poursuites pénales, amende d’un montant pouvant atteindre 22 500 euros






Sources :

Frédéric Maignan chargé de communication à la Préfecture des Côtes d’Armor

Photos Affaires Maritimes






Emeraude Journal Infos -  Tous droits réservés

Une Reproduction même partielle est strictement interdite

Posté le: Reportages