Saint-Malo : Escale de la FASM TOURVILLE


Saint-Malo : Escale de la FASM TOURVILLE

Saint-Malo : Escale de la FASM Tourville

Le pilote Julien Bourbon vient de monter à bord, la FASM Tourville se présente au petit large de l’île de Cézembre

passage devant la plage de l’Ecluse de Dinard

Le Tourville est une frégate  anti sous-marine du type F67 de la Marine Nationale (le nombre 67 correspondant à l’année 1967, durant laquelle le projet de construction de ces frégates fut lancé)

Trois bâtiments de ce type ont été construits à cette époque : le Tourville, le Duguay-Trouin ( la Ville de Saint-Malo en était la Marraine, il fut désarmé le 13 juillet 1999) et le De Grasse.

Le Tourville est lancé en 1972 et admis au service actif le 14 juin 1975.

La pomme-de-touline : relativement difficile à effectuer pour un novice, la pomme de touline permet d’alourdir l’extrémité d’un cordage qui doit être lancé.

Jean-Claude Bourbon, ancien adjoint au Maire de Saint-Malo, chargé des relations avec la Marine Nationale aux côtés de son fils Julien, Pilote de la Station du Port de Saint-Malo. Le pilote fait profiter le commandant du bâtiment de sa connaissance des particularités du port.

 Le Capitaine de Vaisseau Thierry Durteste,   commandant  la frégate Tourville , rend une visite de courtoisie à la Mairie de Saint-Malo, où il est reçu par René Couanau, Député-Maire.

 Le Capitaine de Vaisseau Thierry Durteste, René Couanau,Député-Maire de Saint-Malo, quelques membres de l’équipage de la frégate, Yvon Piednoir, adjoint,  Jean-Claude Bourbon, puis au second rang, le Capitaine de vaisseau Jean Leblain et Jean-Jacques Meury, Chef du pôle encadrement et promotion des activités de plaisance et des Affaires nautiques.


Le Capitaine de Vaisseau Thierry Durteste ,  commandant  la frégate Tourville

Le Tourville est lancé en 1972 et admis au service actif le 14 juin 1975.

Spécialisé dans la lutte contre les sous-marins, le Tourville est un bâtiment de haute mer, doté d’un système d’armes anti-sous-marines, complété par des moyens de lutte antinavires et d’autodéfense antiaérienne. Ce bâtiment a subi de février 1994 à avril 1995 une modernisation, qui a conduit entre autre à la mise en place du SLASM (Système De Lutte Anti-Sous-Marine), un sonar actif très basse fréquence.

réception à bord, arrivée du Vice-Amiral d’Escadre Anne-François de Saint-Salvy

Le  Vice-Amiral d’Escadre Anne-François de Saint-Salvy,

Commandant la zone maritime Atlantique, Commandant l’arrondissement maritime Atlantique,
Préfet maritime de l’Atlantique

« Coquetel » à bord de la frégate :François Lobit, Sous-Préfet de Saint-Malo,

le Vice-Amiral d’Escadre Anne-François de Saint-Salvy, Henri-Jean Lebeau,

Premier Adjoint , le Capitaine de Vaisseau Thierry Durteste, Jean-Claude Bourbon.


Depuis son admission au service actif en 1974, la frégate Tourville est basée à Brest. Sa mission principale est la protection des sous-marins nucléaires lanceurs d’engins de la Force Océanique Stratégique.

Le Tourville est un habitué du théâtre Atlantique. Il a même été déployé au-delà du cercle polaire, en 2008, pour une mission qui l’a conduit au Groenland, en Islande et en Russie.

les différents « Ateliers » … un très vif intérêts pour le Grand Public

Une « Boite de ration »

Matériels, panneaux, conférenciers, l’équipage « explique » le fonctionnement de ce navire qui produit environ une centaine de tonnes d’eau chaude par jour.

 

« exercices matériel et outils » très appréciés par les enfants comme par les adultes …

 

La frégate fit  aussi, ponctuellement des missions  lointaines. Ce fut le cas de janvier à avril 2000 avec le groupe aéronaval du porte-avions Foch (mission Myrhe) en Méditerranée, en océan Indien et en Atlantique.
Le Tourville connaît bien le Foch pour avoir assuré sa protection en Adriatique en 1999, alors que le porte-avions participait au dispositif de frappes aériennes sur des objectifs militaires en République fédérale de Yougoslavie.

De septembre 2003 à février 2004, il a été déployé en océan Indien, au sein de l’EUROMARFOR, puis de la TF150 engagée dans la lutte contre les trafics illicites et contre l’exfiltration de terroristes par voie maritime.

Il a également participé aux recherches suite au crash d’un Boeing 737 à Charm el-Cheikh.

Le Tourville est retourné en océan Indien, de février à mai 2007.

La frégate Tourville est parrainée par l’Ordre de Malte depuis le 2 mars 1974. Le bâtiment est également parrain du centre de rééducation fonctionnelle de Brest, depuis 1991. Il est aussi jumelé avec le 2e régiment d’infanterie de marine (2e RIMa) depuis mai 2006.

La frégate anti-sous-marine Tourville est rentrée à Brest pour prendre sa retraite, exactement 37 ans et un jour plus tard, après une ultime escale à Saint-Malo. Le bâtiment a effectué sa dernière grande mission, à l’occasion du déploiement du porte-avions Charles de Gaulle dans l’océan Indien, dans le cadre de la mission Agapanthe 2010.

Le Tourville est retiré le 16 juin 20111 puis définitivement désarmé le 10 novembre 2011.

La frégate  sera remplacée en 2012 par la première FREMM, l’Aquitaine .

Ce bâtiment de nouvelle génération est issu du programme des frégates multi missions (FREMM), programme qui vise le remplacement des frégates de lutte anti-sous-marine et de lutte anti-aérienne par 11 FREMM. Navires furtifs de nouvelle génération, polyvalents, endurants et souples d’emploi, les FREMM seront dotées d’automatismes poussés et d’un équipage à effectif optimisé.







Emeraude Journal Infos -  Photos Patrick Desjardins ©  – Tous droits réservés

 Une Reproduction même partielle est strictement interdite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Posté le: Reportages